Actualités

AGIR POUR SA SANTE, Massive Open Online Course : Cliquez ici

 

PSYCHOLOGIE DE LA SANTE ET OUTILS NUMERIQUES, Colloque de l'AFPSA : Cliquez ici

 

CONSULTATIONS "REALITE VIRTUELLE" : Cliquez ici

Psycho-oncologie

Le stress de communiquer avec les patients cancéreux et leurs proches : une étude des corrélats psychobiologiques liés à l’acquisition et à l’utilisation par les médecins de compétences en communication (2002-2008).

Etude subsidiée par le FNRS Télévie
Collaboration avec ULB (Prof. Razavi) et UCL (Prof. C. Reynaert)

Il s'agit d'une étude randomisée évaluant l'impact d'une formation à la communication et à la gestion du stress professionnel sur les compétences des médecins en communication, sur leur gestion du stress mesurée de manière objective et subjective, sur la reconnaissance par les médecins de la détresse des patients et sur la satisfaction des patients par rapport aux consultations et aux informations données.

Personne-ressource: Isabelle Bragard

L’optimisation de la réponse aux besoins psychologiques des patientes traitées pour une affection cancéreuse du sein par un programme de formation à la communication destinée aux équipes de radiothérapie : une étude randomisée (2004-2010).

Collaboration avec ULB (Prof. Razavi) et UCL (Prof. C. Reynaert)

Il s'agit d'une recherche-action randomisée évaluant l'impact et l'efficacité d'une formation à la communication de base ainsi que d'une formation à la communication en équipe interdisciplinaire des membres d'un service de radiothérapie d'une part, sur une population de patientes traitées pour une affection cancéreuse du sein et sur les membres d'une équipe de radiothérapie, et d'autre part, au niveau de la communication entre les membres de l'équipe et de leurs patientes ainsi qu'au niveau de la communication entre les différents membres de l'équipe de radiothérapie. Un des objectifs de ce projet est de développer un curriculum interuniversitaire de formation à la communication en équipe interdisciplinaire permettant l'optimisation de la prise en charge des patients traités pour une affection cancéreuse.

Personne-ressource: Isabelle Bragard

Analyse innovante de l'impact d'interventions en groupe auprès de patientes atteintes d'un cancer du sein (2012-2015)

Etude subsidiée par le Plan National Cancer
Collaboration avec le CHU de Liège (Prof. G. Jerusalem, Coucke, Faymonville, Lifrange)

Les objectifs de cette étude longitudinale auprès de patientes en cours de traitement pour un cancer du sein sont: évaluer quel type d’intervention de groupe (psychologique, hypnose, yoga) les patientes sont enclines à choisir, identifier les facteurs qui expliquent ce choix et évaluer si les interventions (sans distinction du type) apportent un bénéfice en comparant les patientes ayant suivi un module à d’autres patientes n’ayant pas suivi de module. L’étude est proposée à toute patiente ayant reçu un premier diagnostic de cancer du sein au CHU de Liège, quel que soit le type de traitement qu’elle reçoive. Elles ont le choix de participer à l’une des trois interventions de groupe suivantes: une intervention psychologique basée sur les thérapies cognitivo-comportementales, une intervention yoga et/ou une intervention hypnose. Chaque intervention comprend 6 séances d’1h30 espacées de deux semaines.

Personne-ressource: Isabelle Bragard

Analyse de l'impact d'une intervention combinant self-care et auto-hypnose sur le bien-être de patients ayant terminé leurs traitements contre le cancer (2016-2018)

Etude subsidiée par la Fondation Roi Baudouin
Collaboration avec le CHU de Liège (Prof. G. Jerusalem, Prof. M.-E. Faymonville, A. Vanhaudenhuyse, V. Charland-Verville) et avec l'ULB (Prof. D. Razavi, I. Merckaert)

L'objectif de cette étude longitudinale, contrôlée et randomisée, est d'évaluer l'impact d'une intervention de groupe combinant self-care et apprentissage de l'auto-hypnose auprès de patients ayant terminé leurs traitements contre le cancer il y a maximum un an. L'intervention se déroule en 8 séances de 2 heures, où divers exercices favorisant l'auto-bienveillance sont abordés, de même que des exercices d'hypnose. Nous souhaitons investiguer l'effet de l'intervention sur la fatigue et la détresse émotionnelle (anxiété, dépression) des participants. 

Personnes-ressources: Isabelle Bragard ; Charlotte Grégoire

Retour à la page Recherche